Catégorie : Actualités

0

[Colloque] « Big Data » : influence, manipulation et micro-ciblage en contexte numérique

Dans le cadre de ce colloque les rapports entre manipulation et big data seront étudiés dans une perspective interdisciplinaire, afin de cerner les manifestations et tenter de mesurer l’efficacité pour en poser clairement les enjeux. Afin de saisir les rapports du big data et la recherche en sciences sociales, il s’avère plus que jamais indispensable de faire dialoguer les disciplines pour permettre une compréhension globale de ces phénomènes et de leurs mécanismes et aller au-delà des affirmations péremptoires ou des positions purement idéologiques.

0

[AAC] Travail, éthique et développement durable

Depuis le lancement des objectifs du développement durable, les politiques nationales de développement s’inscrivent de plus en plus dans la notion de durabilité, construite autour des dimensions économique, sociale et environnementale et intégrant, de manière transversale, la dimension éthique. Cependant, à rebours de cet « esprit » du développement durable qui donne au travail et à l’éthique une place significative, l’on note, tant au niveau des individus que des organisations, des comportements « déviants », susceptibles de compromettre les objectifs de développement durable tels que pensés par les Nations‑Unies. Le présent colloque ambitionne questionner la manière dont les comportements « déviants » sont manifestés, neutralisés ou contournés dans les contextes de travail et dans les organisations sociales.

0

[AAC] Art, design et travail (ADET)

« Les compétences créatives » est le thème de ce quatrième colloque international de l’association TA’KTIC qui vise à rassembler chercheurs scientifiques et professionnels de demain réunissant designers, artistes de diverses disciplines et professionnels de secteurs distincts.

0

[AAC] Vers une société sensible ?

Dans la continuité de la première manifestation scientifique du GT 07 Émotions & société organisé lors du dernier congrès de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), ce colloque propose d’explorer trois nouveaux axes de réflexion autour de l’articulation entre émotions et morale. Le premier axe, le sensible en mouvement, propose d’interroger les déplacements susceptibles de s’opérer entre les sensations, les émotions et les sentiments moraux, à l’articulation entre l’individuel et le collectif, l’intime et le public. Le second axe, les gouvernements de la déviance émotionnelle, s’intéresse à la gestion et au traitement différentiels des émotions, depuis les espaces ordinaires de la vie quotidienne jusqu’aux lieux et institutions accueillants des publics qualifiés de vulnérables ou dangereux. Le troisième axe, la morale de l’enquête, propose de revenir sur les enjeux de méthodes et de réflexivité dans les travaux consacrés à l’articulation entre émotions et vie sociale, en examinant les questions épistémologiques, morales ou éthiques qu’ils soulèvent.

0

[AAA] L’individualisation de la formation professionnelle

Dans plusieurs domaines de la vie sociale, la démonstration de l’existence d’un processus d’individualisation n’est plus à faire. Il n’en va pas différemment en matière de formation professionnelle continue pourtant ancrée à l’origine dans des logiques collectives de promotion sociale et d’émancipation. Ce dossier entend analyser les mécanismes de diffusion, d’appropriation, mais aussi de résistance à l’œuvre. Il s’agit de recueillir des travaux qui décryptent la manière dont ce processus participe à reconfigurer les pratiques et usages de la formation que ce soit par ceux et celles qui la pensent, la mettent en œuvre ou y recourent (ou non).

0

[AAC] L’engagement : quelles formes pour quels enjeux ?

La question de la lutte, sous quelque forme qu’elle soit, est bien souvent au cœur de l’engagement. Celui-ci revêt des formes multiples, diverses, individuelles ou collectives, qu’il s’agisse d’un engagement civil, par le travail, les arts, l’action militante ou militaire, dans le cadre d’un conflit armé. Émanation profondément intime, l’engagement s’envisage malgré tout dans un ancrage souvent public et politique, en réponse à des institutions, des gouvernements et plus largement, des États. Mais il touche également à des sphères plus sensibles telles que la recherche scientifique, l’éthique ou encore le travail social. Nous constatons que l’engagement connaît aujourd’hui de nombreuses évolutions, modifiant ses contours et son histoire. Mais il est fondamental de comprendre précisément les motivations de l’engagement, pourquoi s’engage-t-on, que défendons-nous ? Que souhaitons-nous préserver ? Autrement dit, pouvons-nous établir des valeurs communes à l’engagement, quelles que soient ses formes ? L’engagement, qui semble indéniablement lié à la lutte, peut-il s’envisager et se penser autrement ?

0

[AAC] « Le bal des actifs » : écrire le travail

À la littérature on accorde le talent de la critique et la prospective : non seulement la capacité, de se saisir des enjeux d’une société comme d’en dénoncer les excès et les dysfonctionnements (via l’observation réaliste, la satire voire le pamphlet), mais aussi, celle d’imaginer le meilleur, plus souvent le pire de nos sociétés (à travers l’utopie ou la dystopie). Le travail, aussi, représente, pour la littérature un objet d’enquête, de révolte ou d’inquiétude et ce depuis le XIXe siècle. Cette journée d’étude interdisciplinaire, suivie d’une table ronde en présence d’Arno Bertina, Yves Pagès et Vincent Message, sera consacrée au regard que la littérature porte sur le monde du travail et ses évolutions récentes : regards croisés entre littérature, sociologie, psychologie et philosophie.