Catégorie : Actualités


0

[AAA] Revue Étude de communication « La constitution des autorités numériques dans la production et la  circulation de l’information »

  Revue /Étude de communication/ n° 55* Site web de la revue :  : https://journals.openedition.org/edc/ <http://journals.openedition.org/edc/> Dossier coordonné par :Evelyne Broudoux (DICEN, CNAM-INTD)Madjid Ihadjadene (Paragraphe, Université de Paris 8)* Les modifications du « faire autorité » se laissent observer...

0

[AAA] La question européenne dans les organisations

  Coordination Marie-Hélène Hermand, Université Bordeaux Montaigne, MICA EA4426 – marie-helene.hermand@u-bordeaux-montaigne.fr  Nadège Broustau, Université libre de Bruxelles, ReSIC – nadege.broustau@ulb.ac.be  En 2000, le numéro 17 de la revue Communication & Organisation, « Europe et...

0

[AAC] Piloter l’innovation dans les infrastructures de communication

Le champ de relations entre innovations technologiques et gouvernance des infrastructures de communication — la nature de « l’étoile guidante », pour reprendre l’intitulé — fait l’objet du colloque organisé en février 2020. Nous souhaitons donc mettre au centre de nos discussions la manière dont les différentes postes nationales, mais également les autres acteurs publics et privés en charge des infrastructures de communication, se sont efforcés de piloter l’innovation.

0

[AAC] Le rôle de l’argument scientifique en communication sensible

Le recours à la science apparaît comme une stratégie nouvelle de communication sensible. Il se réalise en communication d’acceptabilité, de risque (Motulsky, 2018) de crise, ainsi que sur les sujets à forts enjeux sociétaux. La communication corporate et d’influence, les relations publiques, sont particulièrement concernées. Le recours à la science comme argument communicationnel s’inscrit comme argument d’autorité (Latour, 2011) utilisant trois modalités ; le recours aux publications scientifiques comme outil de preuve de ses messages, l’association de scientifiques reconnus, même en dehors du champ disciplinaire concerné, la promotion de publications via des instituts créés dans un objectif de légitimation des points de vue, cette dernière hypothèse s’effectuant aux frontières des méthodes d’astroturfing.